SCHUBERT (FRANZ)

Information

SCHUBERT (FRANZ)

Franz Schubert (1797 -1828)

Un des plus célèbres musiciens du 19 e siècle ; il est le grand maître du lied romantique (près de six cents lieder)

 

  • Franz Schubert est né le 31 janvier 1797 dans un faubourg de Vienne, à Lichtental. Son père est maître d'école, sa mère, cuisinière. Son père lui enseigne le latin, les mathématiques et le violon...

Franz Schubert (1797 -1828)

Un des plus célèbres musiciens du 19 e siècle ; il est le grand maître du lied romantique (près de six cents lieder)

 

  • Franz Schubert est né le 31 janvier 1797 dans un faubourg de Vienne, à Lichtental. Son père est maître d'école, sa mère, cuisinière. Son père lui enseigne le latin, les mathématiques et le violon. Son frère Ignaz lui donne ses premières leçons de piano. Il est l’élève de Michael Holzer, l'organiste de l'église qui lui apprend l'orgue, le chant et la composition.

  • Boursier à la chapelle de la cour de Vienne (1808) Schubert y est premier violon. Antonio Salieri qui fut le professeur de Beethoven, le remarque et lui enseigne la composition (1808 - 1813).

  • Il compose ses premiers lieder : Marguerite au rouet (Gretchen am Spinnrade) d’après Faust de Goethe en 1814, le Roi des aulnes (Der Erlkönig) en 1815, sur un poème de Goethe également.
  • Après avoir été maître d'école pendant quelques années, Schubert part en Hongrie comme maître de musique des filles du comte Esterhàzy dans leur villégiature de Zséliz (été 1818).

  • Épris de liberté, Schubert voyage avec ses amis musiciens, chanteurs et poètes mais passera l'essentiel de sa courte existence à Vienne.

  • D’un caractère généreux, Il vit pauvrement et consacre sa vie tout entière à la musique. Entourés d’amis, il organise les « schubertiades » réunions musicales et littéraires dans le cadre privé d’un salon où il présente ses lieder (piano et voix, piano et chœur) et joue au piano.

  • À partir de 1822, la musique de Schubert fatigué par la maladie, devient grave et plus émouvante, tel le lied de La jeune fille et la mort composé en 1824. De plus, ses difficultés financières le contraignent à retourner au service des Esterhàzy pendant l’été 1824, six ans après son premier séjour.

  • Mais, sa santé se détériorant encore, il doit renoncer à sa vie mondaine et se coupe peu à peu du public viennois, parfois même de ses amis. La Symphonie n° 8 « Inachevée » date de cette époque. Beethoven qu’il admirait meurt à Vienne le 26 mars 1827 sans qu’il n’ait osé le rencontrer. Comme libéré d’une présence tutélaire paralysante, il confie La Symphonie n° 9 dite Grande Symphonie à ses amis et compose le bouleversant et douloureux Voyage d’hiver (Die Winterreise). C’est le second grand cycle de lieder dans lequel Schubert reprend des poèmes de Wilhelm Müller, le premier étant La Belle meunière (Die schone Müllerin) composée en 1823. Ce dernier grand cycle, vingt-quatre Lieder sur le thème du voyage de la solitude et de l’illusion, conduit l’art du lied à son sommet. IL est présenté à l’automne 1827.
  • La dernière schubertiade a lieu en janvier 1828.

  • Pendant son dernier été et jusqu’à sa mort en novembre 1828, Schubert retrouve une énergie prodigieuse pour achever/parachever, une moisson d’œuvres majeures : la Fantaisie à quatre mains dédiée à la comtesse Caroline Esterházy, la Symphonie n°9 dite la Grande, trois ultimes Sonates pour piano n° 19, 20 et 21. Quatorze lieder paraîtront sous le titre posthume de Chant du cygne (Schwanengesang).
  • Franz Schubert meurt le 19 novembre 1828, à l’âge de 31 ans. Il rejoint en 1888 Beethoven dans le quartier des musiciens au cimetière central de Vienne (Zentralfriedhof).

  • © Didier Chagnas
Détails

SCHUBERT (FRANZ)  Il y a 8 produits.

Résultats 1 - 8 sur 8.
Résultats 1 - 8 sur 8.