GIGOUT (EUGÈNE)

Information

GIGOUT (EUGÈNE)
  • Compositeur, pédagogue, organiste pendant soixante- deux ans à l’église Saint-Augustin de Paris, Eugène Gigout (1844 - 1925) reçoit sa première formation musicale comme choriste à la cathédrale Notre-Dame-de-l'Annonciation de Nancy où son père est sacristain.

  • Pensionnaire à l’âge de treize ans à l'École de musique classique et religieu...
  • Compositeur, pédagogue, organiste pendant soixante- deux ans à l’église Saint-Augustin de Paris, Eugène Gigout (1844 - 1925) reçoit sa première formation musicale comme choriste à la cathédrale Notre-Dame-de-l'Annonciation de Nancy où son père est sacristain.

  • Pensionnaire à l’âge de treize ans à l'École de musique classique et religieuse Niedermeyer, à Paris, dans l’actuel 9e arrondissement, il a comme professeurs Louis Niedermeyer et Camille Saint-Saëns.

  • Il épouse en 1868 Caroline-Mathilde Niedermeyer et devient professeur à l’école de musique de son beau- père.

  •  Il enseigne à Gabriel Fauré, Paul Messager, Marie-Joseph Erb, Léon Boëllman, son neveu et fils adoptif, André Roussel et André Marchal.

  • Personnalité marquante, Eugène Gigout fonde en 1885 sa propre « école d’orgue, d’improvisation et de plain-chant ». En 1911, il succède à Alexandre Guilmant à la classe d’orgue au Conservatoire national supérieur de musique de Paris.

  • Parmi ses nombreuses pièces pour orgues, les plus connues sont la Toccata en si mineur, le Scherzo en mi majeur, extraits de Dix Pièces pour Orgue (1890) et Le Grand Chœur dialogué (1881). Eugène Gigout a également composé des mélodies, des motets et des pièces pour piano (deux et quatre mains).

  • D’une écriture rigoureuse, son oeuvre fortement influencée par le plain-chant grégorien, révèle une grande maîtrise de l’harmonie et du contrepoint classiques.
  • © Didier Chagnas

Détails

GIGOUT (EUGÈNE)  Il y a 3 produits.

Résultats 1 - 3 sur 3.
Résultats 1 - 3 sur 3.