HENSEL (FANNY)

Fanny Mendelssohn (Fanny Hensel) 1805-1847, compositrice et pianiste, est la sœur de Felix Mendelssohn.

Elle était l’aînée d’une famille de quatre enfants, fortunée et extrêmement cultivée.

Aussi douée pour la musique que son frère Felix, elle reçut la même éducation musicale et partagea avec lui les meilleurs professeurs. Cependant, à 14 ans, Fanny doit obéir à son père pour se consacrer à sa maison et à sa famille et s’effacer devant la carrière publique de son frère (qui, lui, est encouragé). Elle demeure cependant très liée à ce frère qu’elle continue de conseille.

Fanny épouse le peintre et graveur Wilhelm Hensel en 1829 et continue à composer «pour son agrément », principalement des lieder pour soprano et des pièces pour piano.

Elle interprète ses œuvres (publiées sous le nom de son frère pour ne pas enfreindre l’interdit familial) lors des concerts privés qu’elle organise dans le salon familial à Berlin  (montrant ainsi ses talents d’organisatrice, de compositrice, de pianiste, de chef d'orchestre et de chef de chœur).

Fin 1839, Fanny, son mari Wilhelm Hensel et leur fils unique Sebastian Ludwig Felix font un séjour de neuf mois à Rome qui fut déterminant dans l’histoire de la musique.

Elle rencontre Charles Gounod, 22 ans, pensionnaire à la villa Médicis, à qui elle fait découvrir la musique pour piano de Bach, Beethoven et … Mendelssohn (Felix).

Gounod auditeur admiratif et exhalté, encourage Mme Hensel à publier ses compositions malgré l’opposition de son frère. Ce n’est qu’un an avant sa mort que Fanny décidera de passer outre les interdits familiaux.

La découverte de la musique allemande est un choc pour Gounod, et surtout une source d’inspiration. Le musicien français retrouve Fanny Hensel à Vienne en 1842 puis à Berlin en 1843 où elle lui présente son frère. La musique de Felix Mendelssohn devient alors pour Gounod un véritable modèle.

En mai 1847, au moment où son talent commence à être reconnu et alors que le succès s’annonce, Fanny meurt subitement pendant la répétition d’un de ses concerts. Elle a 41 ans. Très affligé, Felix la rejoint dans la mort six mois plus tard, le 4 novembre 1847, à l’âge de 38 ans.

Fanny Hensel, considérée par certains comme la femme compositrice la plus importante du XIXe siècle, laisse une œuvre considérable : au moins 460 pièces (250 lieder, une centaine de pièces pour piano ou orgue, musique de chambre) dont une petite partie seulement a été publiée.

Les textes de ses lieder (soprano et piano) sont extraits d’œuvres de poètes contemporains dont certains fréquentent le salon familial : Goethe (46), Heine (27), etc. Son mari Wilhem Hensel est également l’auteur d’ une vingtaine de textes.

© Didier Chagnas

 

HENSEL (FANNY)

HENSEL (FANNY) Il y a 6 articles.

Filtres actifs